Rôle des antioxydants naturels dans …

Rôle des antioxydants naturels dans ...

8 chapitre

Rôle des antioxydants naturels Dans gastrite

Rôle des antioxydants naturels Dans gastrite

[1] Faculté de pharmacie zagazig université Zagazig, Égypte

1. Introduction

Gastrite Représente juin inflammation de la muqueuse de l’estomac en response to a blessure. Il is Soit aiguë ous chronique, et un de cause sous-Nombreuses jacentes Qui PEUVENT Être Diagnostiques et histologiquement where les apparences endoscopiques tells Que des rougeurs are Souvent trompeuses classées. Gastrite is Rarement, Voire jamais symptomatique, Mais qui Ont généralement des Séquelles IMPORTANTES Cliniques, l’ulcération et duodénaux Principalement gastriques, l’adénocarcinome gastrique et le lymphome gastrique primaire (El-Zimaity, 2007; Thirumurthi & Lanza 2010). Les trois provoque Les plus IMPORTANTES de la gastrite are classés Comme une infection à Helicobacter pylori, l’utilisation prolongée de l’aspirine, les médicaments anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) et l’auto-immunité (Dohil & Hassall, 2011).

1.1. gastrite aiguë

La gastrite aiguë, is généralement diffus et intense de la muqueuse altération, la Plupart du Temps se characterised l’apparition soudaine de la Symptômes et résolution rapide après les Mécanismes ous les agents (chimiques OÜ morphologies) étiologiques sous-jacents were corrigées. Les patients PEUVENT Presenter Une gastro-entérite Comme une maladie aiguë, ous d’Autres Symptômes Qui PEUVENT Être Eclipses par their état physique générale. D’une Manière générale, la gastrite aiguë survient lorsqu’il ya non Déséquilibre aigu Entre les Mécanismes de blessure de la muqueuse et de réparation (figure 1.) et can be Organisé en trois Groupes en fonction des étiologies: (i) la gastrite infectieuse (ii) à juin secondaire lésion caustique; et (iii) ulcéro-hémorragique (Srivastava & Lauwers, 2007).

Figure 1.

gastrite aiguë. L’érosion et l’effacement complet de l’épithélium is OBSERVEE. Les glandes résiduelles, sur la gauche, l’affichage du changement de régénération with basophiles épithélium.

Aucune corrélation can be exists Entre l’inflammation microscopique (histologique de gastrite) et la présence de Symptômes gastriques (par exemple, des Douleurs abdominales, des nausées, des vomissements). Fr Fait, La Plupart des patients AVEC des signes histologiques de La gastrite Aigue (inflammation asymptomatiques) de Sont. Le diagnostic is généralement Obtenu LORs de l’endoscopie éffectuée verser d’Autres Raisons. gastrite aiguë may Presenter non de éventail Symptômes, L’être gêne épigastrique indéfinissable Le plus commun. D’Autres symptomes incluent la Nausée, des vomissements, perte d’appétit, des éructations, et les ballonnements. Fièvre, frissons PEUVENT Presents être. Le diagnostic de gastrite aiguë can be clarifiée de l’histoire du patient, et can be confirmed histologiquement par des biopsies à l’endoscopie Prises. Les études épidémiologiques reflètent l’incidence généralisée de la gastrite (Ford et al., 2010).

1.1.1. Physiopathologie

gastrite aiguë une ONU certains Nombre de causes, y compris CERTAINS Médicaments; de l’alcool; bile; ischémie; les infections bactériennes, Virales et fongiques; le stress aigu (choc); radiation; intoxication alimentaire contre les allergies; et non traumatisme direct. Le mechanism commun de blessure is a Déséquilibre Entre l’agressivité et les factors défensifs Qui préservent l’integrity de la muqueuse de la muqueuse gastrique (muqueuse) (Kasper et al., 2006).

gastrite érosive aiguë may résulter de l’exposition à des agents Variété juin D’Ou de factors, Comme mentionné gastrite réactif. agents CÉS / factors comprennent les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), L’alcool, la Cocaïne, le stress le rayonnement, le reflux biliaire, et l’ischémie. La muqueuse gastrique des hémorragies present, des érosions et des ulcères. AINS, Comme L’aspirine, l’ibuprofène et le naproxène, les agents are les plus les Courants associés à la gastrite érosive aiguë, à Principalement attribuée thérapeutique. Blessure grave à la is attribuée synthèse des prostaglandines Réduite. Les prostaglandines Sont des substances chimiques du Maintien de Responsables Mécanismes Qui aboutissent à la protection de la muqueuse contre les Effets dommageables de l’acide gastrique.

L’infection bactérienne is cause Autre juin de la gastrite aiguë. La bactérie en forme de H. Appelé tire-bouchon pylori is the provoque la Fréquente, plus de gastrite. Les complications résultent d’une infection Une infection chronique Plutôt Que de d’Aigue de juin. La Prévalence de H. pylori chez des Individus en bonne santé varie according to âge, la classe socio-économique, le Pays d’origine where l’infection is généralement acquise Dans l’enfance. Dans le monde occidental, le Nombre de personnes de par le H. pylori AUGMENTE with the âge. Preuve de l’infection à H. pylori can be trouvée Dans 20% des Individus de 40 ans Moins de 50% et Dañs des Personnes Agées de 60 ans. La transmission est Couleur PROBABLEMENT de Personne à personne par Voie Orale-fécale ous Par l’ingestion d’eau ous D’Aliments Contamines. Céci is the raison versez la Prévalence Laquelle is, plus élévée Dans les catégories socio-Économiques et inférieures Dans les Pays en développement. H pylori is Associée à 60% des ulcères gastriques et 80% de duodenalulcers (Andersen, 2007).

H. pylori gastrite commence généralement Comme une gastrite aiguë Dans l’antre, provoquant juin inflammation intense, et au fil du temps, il may se prolonger verser INCLURE la Totalité de la muqueuse gastrique entraine juin gastrite chronique. La gastrite aiguë par H. pylori rencontre is généralement asymptomatique. La bactérie elle-same enchassé Dans la couche de mucus, juin couche protectrice Qui Recouvre la muqueuse gastrique. Elle se protège contre l’acidité de l’estomac par la production de grandes Quantités d’uréase, enzyme juin Qui catalyse la décomposition de l’urée à l’ammoniac et du dioxyde de carbone alcalin. L’ammoniac alcalin neutralise l’acide gastrique in the voisinage immédiat de la bactérie Qui Confere juin protection. H. pylori un also flagelles Qui lui permettent de Se déplacer et de l’secouriste à penetrer Dans la couche muqueuse de Sorte Qu’il Entre en contact avec les cellules with epitheliales gastriques. De Il a also PLUSIEURS adhérences Sie L’Ë adherer aident un système CES cellules. Il se produit une inflammation juin par l’activation d’Un Certain Nombre de toxines et d’enzymes Qui Activent l’IL-8, Ce Qui tenue les monocytes et les polymorphes Eventuellement Qui provoquent gastrite aiguë (Fig. 2) (Das & Paul, 2007).

Figure 2.

interaction proposed Entre l’hôte, l’environnement et l’infection à H. pylori in the development des ulcères gastriques et doudenal.

les cellules présentatrices d’antigènes activant les lymphocytes et d’Autres cellules mononucléaires Qui conduisent à juin gastrite chronique superficielle. L’infection is etablie Dans l’après Quelques Semaines exposition primaire à H. pylori. L’inflammation intense may entraîneur la perte des glandes gastriques aux responsables de la production d’acide et redingote étaux à la gastrite atrophique Que par Conséquent la production d’acide gastrique diminue. Le génotype de la virulence du microbe Déterminant is a importante de la gravité de la gastrite de la métaplasie intestinale, la transformation de l’épithélium gastrique qui-peut conduire à un cancer gastrique de non (Soltermann et al., 2007).

gastropathie Réactif is le diagnostic Deuxième Le plus fréquent fait sur des samples de biopsie gastrique après H. pylori gastrite. Il is Maintenant Considéré Comme representative juin response non Spécifique à juin Variété d’Autres irritants gastriques (Owen, 2003).

La tuberculose is a rare cause de la gastrite et généralement à Associée pulmonaire généralement Associée ous D’une maladie disséminée (Marshall, 1993) Où la syphilis secondaire de l’estomac is a rare cause de la gastrite (Chen et al., 2006) .

gastrite phlegmoneuse is a forme rare de La gastrite (rare) provoquée nominale agents de de Nombreux bactériens, y compris les streptocoques, les staphylocoques, les Proteus Espèces, Espèces Clostridium, et Escherichia coli. gastrite phlegmoneuse survient généralement chez les personnes Qui sont débilités. Elle Est Associée à Une récente grande consommation d’alcool, infection juin concomitante des Voies respiratoires supérieures, et le Sida. Phlegmoneuse propagation de juin diffuse signifié l’inflammation à l’intérieur OÜ du tissu conjonctif. Dans l’estomac, Elle implique l’infection de juin des canapés en plus profondes de l’estomac (sous-muqueuse et musculeuse).

Les infections Virales PEUVENT provoquer juin gastrite diffuse et localisée ous le cytomégalovirus (CMV) cause la commune is a virale. Il is généralement Rencontre chez les personnes Qui sont immunodéprimés, y compris Ceux with the cancer, l’immunosuppression, les greffes, le sida Avec Une implication localisée ous diffuse la tissuesand gastrique sida (Bonnet et al, 2001 ;. Sepulveda & Patil, 2008).

Les infections fongiques Qui causent la gastrite Candida albicans et comprennent histoplasmose. phycomycose gastrique is Une Autre infection fongique mortelle rare. Le facteur prédisposant commun is immunosuppression. C albicans implique la muqueuse gastrique Rarement et lorsqu’il is isolé Dans l’estomac, Les Endroits Les Courants de plus les Ont tendance à Être à l’intérieur d’ulcère non gastrique ous non éclairé d’érosion et il is généralement de peu de CONSÉQUENCE . histoplasmose disséminée may l’estomac impliquer. La characteristic clinique habituelle presentant des ulcères gastriques Saigne ous érosions gastriques plis géants (Lauwers et al., 2010).

Les infections parasitaires des are provoque rares de gastrite. Anisakidosis is causée par non nématode Qui s’enfonce Dans la muqueuse gastrique, le temps de la grande courbure. Anisakidosis is acquis en mangeant des sushis Contamines et d’Autres types de poissons crus Contamines. Il Souvent des compositions provoquent Douleurs abdominales severes Qui disparait En quelques jours et l’infection this is de nématodes à l’estomac Associée foie l’enflure, des érosions et des ulcères (Kim et al., 2003).

Ulcéro-hémorragique gastrite is le plus gentiment OBSERVEE chez les patients Qui sont seriously malades. et il is Considéré Comme secondaire à l’ischémie Liée à l’hypotension et le choc ous à la libération de substances vaso constrictive, Mais l’étiologie is Souvent inconnue. La pétéchies muqueuse gastrique de revele multiples, la Plupart du Temps in the fond et le corps, ous non present motif hémorragique diffuse. La pathologie brute may ressembler à Celle De l’autre ous NSAID- gastrite induite par l’ingestion, Sauf Que l’emplacement de la blessure is Différente. This forme de gastrite can be mortelle si le malade éprouve juin hémorragie et may same nécessiter juin gastrectomie d’urgence (Chamberlain, 1993).

la preuve microscopique de la gastrite aiguë can be OBSERVEE chez les patients atteints de la maladie de Crohn, Bien Qué les manifestations CLINIQUES are rares (Survenant Dans environ 2-7% des patients atteints de la maladie de Crohn). Focalement Improving la gastrite is recognized Maintenant Comme condition de juin vu à la foie la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse (Xin & Greenson, 2004).

Éosinophiles gastrite est Couleur SOUVENT considérée en conjonction Avec les éosinophiles gastro-entérite, Mais peut etre associee les plongeurs troubles, including les allergies alimentaires (par exemple, le lait de vache, de protéine de soja), les maladies Vasculaires du collagène, les infections parasitaires , le cancer gastrique de, lymphome, la maladie de Crohn, la vasculite, les allergies médicamenteuses ET infections par H. pylori. Un infiltrat éosinophiles is Considéré involving la Paroi gastrique ous de l’épithélium (Rothenberg, 2004).

1.2. gastrites chroniques

La gastrite chronique is causée par l’infection Principalement à Helicobacter pylori et gastrite nonatrophic Progresse vers gastrite atrophique pendentif juin longue period. Elle se caracterise par la présence d’ONU infiltrat inflammatoire chronique de la muqueuse gastrique (fig. 4). H. pylori gastrite atrophique est Couleur FORTEMENT associee des cancers gastriques Ë, et is diagnostic fils trés importante. Il is Diagnostique histologiquement SELON le Système de Mise à jour de Sydney, Qui est Maintenant élargisse- used in the world (Satoh et al., 2008). La gastrite chronique can be classé sur la base de l’la Agent étiologique sous-jacent (par exemple, Helicobacter pylori, reflux biliaire, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens [AINS], l’auto-immunité, réaction allergique) et le motif histopathologique, CE qui-peut suggérer l’agent de étiologique et l’évolution clinique (par exemple, H pylori -Associated gastrite atrophique multifocale). D’Autres classifications basées sur l’are aspect endoscopique de la muqueuse gastrique (par exemple, gastrite varioliforme) (Rugge & Genta, 2005).

1.2.1. Physiopathologie

La physiopathologie de la gastrite chronique compliquant juin maladie systémique Telle Que la cirrhose hépatique, de l’urémie, ous infection juin de autre, is décrite in the concernée maladie (Boulton et al., 2011). La Pathogénie des formes les plus de la gastrite courantes de is décrite Comme costume.

La figure 3.

gatritis chronique montrant juin inflammation de la muqueuse linning

La Réponse de L’HOTE AH pylori ET des Produits bactériens is composée de lymphocytes T et les lymphocytes B, Ce Qui noterons juin gastrite chronique, SUIVIE by a infiltration de la lamina propria et de l’épithélium gastrique par les leucocytes polynucléaires Sie un FINALEMENT phagocytent les bactéries. La présence de leucocytes polynucléaires Dans la muqueuse gastrique is a d’diagnostic juin gastrite active. L’interaction de H pylori with les resultats de la muqueuse de surface Dans la libération de cytokines pro-inflammatoires interleukine (IL) -8, Ce Qui conduit au recrutement de cellules polynucléaires et à l’PEUVENT Commencer ensemble du Processus inflammatoire. les cellules epitheliales gastriques expriment des molécules de classe II, this may increase la Sie response inflammatoire en presentant les antigènes H pylori, conduisant à Une nouvelle libération de cytokines et plus d’inflammation. Des levels Eleves de cytokines, en Particulier le facteur-a de nécrose tumorale (TNF-a) et de multiples interleukines (exemple par l’IL-6, IL-8, IL-10), are détectés in the muqueuse gastrique des patients infectés par H. pylori, gastrite (Zalewska -Ziob et al., 2009).

Dans un tel motif de l’inflammation subséquente ous d’Adhérer à l’augmentation des juin DOMMAGES oxydatifs due à non niveau Élève de ROS et l’augmentation du niveau d’apoptose Dans la muqueuse gastrique humaine (Obst et al 2000 ;. Couverture et al ., 2003). L’infection conduit also à l’expression de la synthase inductible de l’oxyde nitrique inductible (iNOS) Dans les macrophages de l’hôte et polymorphnuclear leucocytes (Tari et al., 2003). NO Produit par bureaux cellules infiltrant la muqueuse gastrique may endommager l’ADN. L’interaction Entre le NO et de l’anion superoxyde may ancien le peroxynitrite, un agent non nitrant à l’puissant conduisant apoptose Dans Une Variété de types de cellules (Yue et al., 2001).

Prostaglandines en Particulier PGE2 Dans l’estomac joue rôle de l’ONU importante in the Maintien de l’integrity de la muqueuse gastrique par l’intermédiaire de several Mécanismes, y compris la régulation de l’estomac du flux sanguin muqueux, Cinétique des cellules epitheliales, la synthèse des muqueuses, l’inhibition de la sécrétion d’acide gastrique et en se referant à son fils potentiel de protection de l’estomac muqueuse (Takeeda et al., 2004).

Les patients d’ayant une infection de juin Hpylori démontrent gastremia significative Qui est attribuable à l’Principalement augmentation intragastrique de H pylori induisant corpus atrophique et G les cellules endommagent Dans la partie antrale. Il can be also Dépend de l’alcalinisation Dans G environnement des cellules provoquée par H pylori uréase (Walsh et al 1976; .. Shacter et al 2002).

pepsinogènes sériques (1&11) ainsi que Eleves are also et SURTOUT DANS LA classée des patients Ayant des IgM POSITIFS par rapport aux Autres (IgM-ve). Cela can be attribué à HP par LORs de l’infection anterieure Qui STIMULE les cellules et principales a Directement promouvoir la synthèse de pepsinogène (Takeeda et al 2004 ;. Kist, 1991; Elseweidy et al 2010a ;. 2010b) sécrète polypeptides de l’ONU.

Cela a conduit CERTAINES études (Kekki et al., 1991), versez examinateur le sérum niveau Que pepsinogène non test endoscopique non sanguin in the diagnostic de la gastrite atrophique, l’eradication de HP, et non outil de dépistage des Sujets à osée Élevé Ayant juin gastrite atrophique Plutôt Que d’essai non versez le cancer lui-même.

Généralement l’infection Hp Connue is Associée à juin response immunitaire locale et systémique spéciale. après Tot 18 jours de response IgM d’infection is détectable TANDIS Que la response IgG, IgA se produit, plus tard au bout de 60 jours de l’infection au cours de Laquelle Le temps IgG des titres Déclin. IgG, IgA sérologie is used élargisse- Comme un test précis versez le diagnostic de l’infection par Hp MAÏS bureaux 2 immunoglobulines Reste détectable après l’éradication de HP et d’ne pas montrer l’état de l’infection (infection aiguë, chronique ous précédemment Series). Par Conséquent, l’utilisation de tests de IgM permettrait le dépistage directe de l’échantillon et de Servir Comme outil de diagnostic versez établir l’infection à juin ous actif récente (Alem et al. 2002. Elseweidy et al 2010).

En CONSÉQUENCE de Nombreux auteurs have conclu- that the diagnostic de la gastrite atrophique l’aide du panneau de test de seum gastrine 17, pepsinogène 1, les anticorps HP ÉTAIENT en bon accordance with endoscopique et la biopsie, compte Tenu de tel panneau non outil de de diagnostic et de dépistage endoscopique non (Vaananen et al., 2003).

La figure 4.

Coupe histologique de la glande fundique humaine de patients Souffrant de gastrite, with groupe contre H. pylori IgM POSITIFS montrant (a) x100 irrégulière glande fundique courte (FG), grande fosse gastrique (GP), de multiples Cellules inflammatoires (flèches) et les Vaisseaux Sanguins (doubles flèches) remplissage lamina propria (LP), (b) x400 montrant irrégulière épithélium cylindrique simple, (E), de petits noyaux pycnotiques (Flèches) des Cellules lyning glande fundique (FG) Et Les Cellules inflammatoires multiples (flèches doubles) de remplissage lamina propria (LP) (Elseweidy et al., 2010 a).

2. Les produits naturels UTILISE in the treatment de la gastrite

Les compounds phénoliques, Qui comprennent les tanins et les flavonoïdes, are Liés aux Apparemment proprietes interessantes proprietes anti-inflammatoires, woundhealing, et antioxydantes antiulcérogènes à PLUSIEURS plantes médicinales (Moleiro et al., 2009).

Les tanins de puissants piégeurs are de peroxyle et Radicaux PEUVENT also Interagir with Les Protéines du mucus, Ce Qui Amélioré their effet cytoprotecteur par la formation d’ONU sur la revêtement protéique muqueuse gastro-intestinale (Okuda, 2005;. Moleiro et al, 2009 ).

Fruits et légumes were signalés à Exercer de multiples Effets biologiques sur la muqueuse du tractus gastro-intestinal en raison de their contenu en antioxydants (La Vecchia & Tavani, 1998). En Particulier, juin alimentation riche en légumes is Associée à juin, plus l’incidence de tumeurs gastriques Faible (Roukos et al., 2003).

En dehors de l’action en their Tant que Capteurs de Radicaux, des compounds phénoliques Ont also PLUSIEURS EFFETS indirects; ILS PEUVENT inhiber la lipoxygénase (Laughton et al., 1991), de l’agrégation plaquettaire Réduire (Ferro-Luzzi & Ghiselli, 1993) Et De Réduire la biodisponibilité de substances cancérigènes alimentaires (Stavric, 1994). CERTAINS flavonoides ous des compounds Ayant des proprietes analogues à flavonoïde have juin activité anti-ulcéreuse et les lésions PEUVENT Prévenir de revêtement de la muqueuse gastrique induites by a certains Nb de ulcerogens (Alarcon de la Lastra et al., 2002).

Exercer PEUVENT juin l’action de CERTAINS préventives Sur les lésions gastriques Chez les rats. Les Sujets de recherche lui mis l’accent en Ontario sur l’activité anti-ulcéreux de polyphénol de pépins de raisin (Saito et al., 1998), le cacao liqueur (Osakabe et al., 1998), les curcuminoïdes et l’huile de graine noire (Elseweidy et al., 2008) ous à partir de Opuntia ficus indica (galati et al., 2003). This activity was Expliquée par le fort Principalement Pouvoir antioxydant et / OU par d’Autres factors, tells Que la capacity de liaison de protéine forte (Saito et al., 1998), la modulation de la fonction leucocytaire (Osakabe et al., 1998), la production de mucus et la restauration (galati et al., 2003). Sur Croit Que l’activité anti-oxydante des polyphénols is a facteur important de verser Lutter contre le potentiel des Radicaux libres.

2.1. Morinda citrifolia extrait Aqueux de fruits

Morinda citrifolia L. (Rubiaceae), communément Connu in the world entier comme »noni » ou soi-disant en thaï comme »Yor » est régulierement Consommé Comme aliment, en outré Que les plantes médicinales utilisées Dans les soins de santé primaires. La décoction OU infusion de fruits verts matures torréfié is recommandé versez les soulager Symptômes de la nausée et des vomissements, si Elle Est pas trop graves. SELON LES efficacités revendiqués DANS LES Traditionnels manuels thaïlandais, le fruit is also used for the traitemet de plongeurs trouble gastro-intestinaux Comme carminatif, stimulante de l’appétit, et des Soulagement maladies des gencives, brûlures d’estomac ous des maux d’estomac . Néanmoins, des études Experimentales Ont démontré l’activité préventive d’un extrait d’acétate d’Ethyle du fruit contre les lésions gastriques induites par l’éthanol aiguë, l’aspirine et la ligature du pylore; et ulcère duodénal aigu induit par la cystéamine chez les rats (Muralidharan & Srikanth, 2009). This extrait was revendiquée verser Presenter des proprietes antioxydantes puissantes et les Composants Actifs Sont considérés Comme les lignanes non polaires (Kamiya et al., 2004). Des études ANTERIEURES de l’effet d’un extrait de fruits Aqueux sur la motilité gastro-intestinale des augmentation have Rapporté with Controverses Résultats (Chuthaputti et al., 1996) et le retard de (Pu et al., 2004) gastrique Mesures de vidange.

Sur un prétendu also Que l’extrait Aqueux have anti-inflammatoire (McKoy et al., 2002) et les activities anti-oxydantes (Ikeda et al., 2009) Dans several Systèmes de test in vitro. Parmi non certain Nombre de Composants Majeurs Identifie in the jus de Aqueux de fruits, scopolétine, non Dérivé de la coumarine, Comme l’ONU des principaux compounds Qui Ont Connu des activities pharmacologiques including juin capacity à Controler le niveau de sérotonine Dans le corps (Levand et Larson, 1979), AINSI Que anti-inflammatoire (Deng et al 2007; .. Moon et al 2007) et les activités antioxydantes (Ikeda et al, 2009).. Scopoletin is also recommandé en Tant que constituant de marqueur versez l’study de Contrôle de la qualité et de la Pharmacocinétique des Produits Noni (Samoylenko et al., 2006).

This extrait Aqueux de fruits, AINSI Que Son biomarqueur: scopolétine, can be Bénéfique en im- qu’agent prophylactique et thérapeutique potentielle Pour l’inflammation gastro-oesophagien. Céci is Principalement à Travers SES activities antisécrétoires et procinétiques, y compris sa capacity à Improving les Mécanismes de défense de la muqueuse. Leur Efficacité was comparée à l’ONU étalon inhibiteur puissant de la pompe à protons antisécrétoires (lansoprazole) et en se referant à fils procinétique Efficacité, plus forte verser accelerer la vidange gastrique et le transit intestinal chez le rat. Effets bénéfiques CÉS OBSERVE de l’AFE PEUVENT Être pris en Compte par l’ONU de Ses principaux Composants Actifs biologiques scopoletin (Mahattanadul et al., 2011).

2.2. Quercétine-3-O-β-D-glucuronopyranoside (QGC), isolé de Rumex Aquaticus herbe

Il is bien Connu Que les flavonoïdes Qui have juin activité anti-inflammatoire, anti-oxydante, anti-allergique, hépatoprotecteur, antithrombotique, antivirales et les activités anticancéreuses. Comme INDIQUE Avant que les activities anti-inflammatoires des flavonoïdes démontrer their candidature en qu’agents impor- Thérapeutiques (Lewis, 1989). Les flavonoïdes are des compounds phénoliques TYPIQUES Qui agissent chélateurs de métaux Comme de puissants antioxydants et Capteurs de Radicaux libres, Qui modulent la signalisation intracellulaire provoquée par des parte- naires de liaison en amont, Telles Que les kinases et les Récepteurs de régulation (Williams et al. , 2004a).

Un tel flavonoïde is a flavone naturelle with Diverses activities biologiques, et was jugée très Efficace versez piéger les Radicaux libres Dans les Systèmes acellulaires (Rice-Evans et al., 1996), rapport par aux anti-oxydants classiques tells Que la vitamine C et E (Geetha et al., 2005). Gerritsen et al. (1995) Ontario Montré Que les flavonoïdes, en Particulier apigénine un, bloqué l’expression induite par les cytokines de intercellulaire molécule-1 d’adhérence (ICAM-1), Vasculaires d’adhésion cellulaire molécule-1 (VCAM-1) et E-selectine sur les cellules endothéliales humaines.

En Ce Qui Concerne la sécrétion gastrique, l’administration orale d’Une teneur Réduite QGC gastrique de Manière significative, dépendante de la dose, et un empèche le Développement D’une oesophagite par reflux. CES RESULTATS suggèrent Que QGC un sur l’oesophagite par reflux Inhibiteurs des Effets et La gastrite Chez les rats. En outré, DANS LES cellules epitheliales de l’œsophage félin, QGC se revele Avoir un effet protecteur sur l’éthanol induit des DOMMAGES Cellulaires inhibition par de ROS génération, l’activation en aval de ERK (Min et al., 2009), et en aval de la transduction du Signal induite par l’interleukine-1 bêta (Lee et al., 2009a).

2.3. La décoction aqueous de fleurs de mangue (Mangifera indica L.)

Mangifera indica L. (Anacardiaceae) Est Un grand arbre qui les pousse Dans Les Régions tropicales et subtropicales. La population des Caraïbes Utilisée décoction aqueous de M. indica Fleurs for the treatment de la gastrite et de l’ulcère gastrique. recherche Les phytochimique de various partis de M. indica a démontré la présence de compounds phénoliques, des triterpènes, des flavonoïdes, des phytostérols ET polyphénols (Selles et al 2002 ;. Singh et al., 2004).

Garrido et al. (2004) l’Ontario Rapporté activité antinociceptive et anti-inflammatoires de Vimang®, un extrait Aqueux Obtenu à partir de M. indica. bureaux ILS ONT Attribué Activites à their effet inhibiteur sur la synthèse des prostaglandines par le métabolisme de l’acide arachidonique en Outre la production d’Espèces Réactifs de l’oxygène. Tordera et al. (1994) Ontario Montré l’influence de flavonoïdes anti-PLUSIEURS inflammatoires Présents Dans M. indica sur la dégranulation des mastocytes et la libération de l’acide arachidonique chez le rat.

M. indica is also decrit Comme un agent non anti-oxydante (Sanchez et al., 2003). les Radicaux libres derivatives de l’oxygène were postules verser jouer rôle de l’ONU Dans la pathogenèse des lésions de la muqueuse gastrique aiguës Telles Que Celles induites par le stress le importante (Hariganesh & Prathiba, 2000), l’éthanol (Salim, 1990) et les AINS (Pihan et al., 1987) et le nettoyage de bureaux Radicaux PEUVENT stimuler le Processus de guérison. Céci was illustré auparavant in the modèle expérimental induit par l’acide acétique et à Principalement attribuable their forte teneur en flavonoïdes (Naito et al., 1995).

2.4. abarema cochliocarpos

Several plantes médicinales y compris les Espèces du biome Cerrado brésilien AINSI Que des plantes Du biome « Caatinga » contiennent des compounds phénoliques Comme les tanins et les flavonoïdes Qui have juin activité anti-inflammatoire, anti-oxydantes et antiulcérogènes Propriétés (Almeida et al 2005; . Moleiro et al., 2009).

Catéchines (flavan-3-ols) est comme la catéchine, l’épicatéchine, l’épigallocatéchine, l’épicatéchine gallate et épigallocatéchine gallate, are particuliérement abondants Dans l’écorce de l’espèce de la famille Mimosacées (Santos et al., 2002 ). CÉS compounds Ont des Effets cholestérolémiques en un agent non outré protecteur anti-inflammatoire et anti- contre la cytotoxicité en raison de their proprietes antioxydantes (Williams et al., 2004b).

Araujo et al. (2008) have Etudie les Plantés with des levels Eleves de compounds phénoliques au sein des Groupes Spécifiques de plantes verser D’APPLICATIONS Autres Thérapeutiques. ILs Ont Conclu Qué Caatinga plantes médicinales, Qui sont connus et / ous UTILISE versez la guérison des Plaies ous des proprietes anti-inflammatoires have tendance à Avoir une forte teneur en tanins. En outré, bureaux compounds apparaissent chez Nettement Eleves CERTAINES Espèces, Telles Que cochliacarpos abarema, Qui sont intensément utilisées Par les lieux COMMUNAUTES (Monteiro et al., 2006).

Abarema cochliacarpos is a plante originaire du Brésil, se produisant Principalement dans la forêt atlantique et DANS LES biomes Caatinga. Il is a espèce d’arbre de la famille des LEGUMINEUSES Mimosaceae (Union Internationale pour la Conservation de la Nature "UICN", 2009), Qui est populairement Connu comme »barbatimao ». Dans this community, la décoction de l’écorce is Utilisée versez laver les ulcères Externes TANDIS Que sa teinture, (écorce immergée Dans du vin blanc) « cachaça », ous la forme ingérée is Utilisée contre l’inflammation et les ulcères gastriques, parmi d’Autres utilisations (Silva et al., 2006). D’AUTRES Auteurs Ont also OBSERVER des applications similaires Dans various Traditionnelles COMMUNAUTES (Agra et al., 2008).

En Ce Qui Concerne les Effets pharmacologiques, l’extrait hydroalcoolique de l’écorce de cochliacarpos abarema un Montré juin activité antimicrobienne. Les deux extraits Aqueux et le méthanol brut have also MONTRE des Effets antinociceptifs (Silva et al., 2009). la fraction butanolique de l’extrait méthanolique was tested recemment Dans un modèle expérimental de l’acide trinitrobenzène sulfonique aigu (TNBS), la colite induite par un et Montré des Effets anti-inflammatoires (Silva et al., 2010a).

Il was suggested Que cochliacarpos abarema (Gomes) Barneby & Grimes extrait Exerce des Effets gastroprotective et proprietes de cicatrisation in the modèle de l’ulcère induite par l’éthanol. L’innocuité et l ‘efficacité Dans la guérison des ulcères gastriques is basée sur sa capacity à activer l’expression de la COX-2, le facteur de growth vasculaire endothéliale (VEGF) et de stimuler les factors prolifératifs Comme HSP-70 Qui re -établir l’integrity de la muqueuse gastrique (Silva et al., 2010b).

2.5. La pomme de des extraits

Eberhardt et ses Collaborateurs (2000) Ont illustré l’effet antiprolifératif de l’extrait de pomme in vitro en Utilisant des cellules tumorales et attribuées à la présence CET effet de Produits phytochimiques (Acides phénoliques et les flavonoïdes) Autres Que l’acide ascorbique. Par Conséquent, les antioxydants alimentaires jouent rôle non essentiel in the Maintien de l’homéostasie gastrique en compensant les DOMMAGES Exercée par potentiellement muqueuse ROS. Cela may le rôle des tentatives de viol antioxydants alimentaires Comme piegeur d’oxygène, les Radicaux libres d’azote et de rupture des réactions peroxisdation lipidiques. Les compounds phénoliques are l’juin des principales a des classes d’antioxydants alimentaires et des compounds phénoliques de pomme representent 22 versez cent de Ce total (Le Marchand et al., 2000).

In vitro et in vivo des études Ont démontré de l’effet protecteur du jus de pomme par rapport à la muqueuse gastrique du rat. Cela was Nettement OBSERVEE in the modèle de lésions gastriques induites par l’aspirine et independently de fils inhibition de l’acide gastrique. Par Conséquent, il could be Être avantage non thérapeutique in the Prophylaxie de la aspirin- gastropathie Associée (D ‘Argenio et al., 2008). En conséquence, les UNE Alimentation riche en antioxydants de la pomme Pourrait Exercer ONU Effet Bénéfique Dans Les Maladies gastriques associés à La production d’Espèces Réactifs de l’oxygène (Graziani et al., 2005).

2.6. Foeniculum vulgare (Fenouil)

Foeniculum vulgare (FVE) is a plante ombellifère bien Connue. Pendant des siècles, les fruits FVE were UTILISE COMME La médecine une base de plantes Traditionnelles en Europe, et en Chine. Il is originaire d’Europe du Sud et la région méditerranéenne. Les graines de plante this were reguler les versez utilisées menstruations, soulager les Symptômes du syndrome climatérique femelle, et augmentateur la libido (Albert-Puleo, 1980). FVE Possède also emnenagague, galactogènes et PROPRIETES antispasmodiques en outré Dans les remèdes populaires versez le Traitement de la dysménorrhée, also Comme diurétique et pansement Dans la médecine traditionnelle turque (Savino et al., 2005).

Il contains 1% à 3% d’huile volatile juin, Qui est composé de 50% -85% de l’anéthol et environ 20% de d-fenchone (Dadalioglu & Evrendilek, 2004). Autres compunds Présents Dans FVE are d-un-pinène, d-un-felandreno, dipentène, chavicol de méthyle, feniculun, anisaldéhyde, et de l’acide anisique (Mimica-Dukic et al., 2003).

Des études ANTERIEURES Ont démontré Que l’anéthol Possède juin activité de cicatrisation anti-oxydante importante, anti-inflammatoire et de l’ulcère Dans des Modèles expérimentaux (Freire et al., 2005). En outré, des flavonoïdes, des stérols, des tanins et coumarines de CERTAINES Plantés are also connus verser Posséder juin activité anti-ulcéreux (Khalil, 2006). Par Conséquent, la présence de la teneur en flavonoïdes et Autres compounds bioactifs Dans FEV can be Bénéfique in the treatment de l’ulcère. Son effet protecteur gastro a also was OBSERVEE auparavant Dans CERTAINES lésions de la muqueuse gastrique induite par l’éthanol, un fils attribué Principalement activité et à la réduction de la peroxydation lipidique cascade antioxydante.

Par Conséquent, il can be a new solution for the gestion clinique des maladies d’ulcère gastrique et / ous non anti-oxydante contre le le stress oxydatif (Birdane et al., 2007).

2.7. Flavonoïdes Isolés de Piper carpunya Ruiz & Pav

Les feuilles de Piper carpunya Ruiz & Pav. (Syn Piper CDC) (Piperaceae), sous le nom Connu populaire de « guaviduca » en Equateur are élargisse- UTILISE in the médecine traditionnelle Dans les pays tropicaux et subtropicaux d’Amérique du Sud, Comme anti-inflammatoire anti-ulcéreux non, anti- et diarrhéiques remède anti-parasitaire, AINSI Que d’affection juin verser les irritations de la peau. L’activité anti-inflammatoire was confirmée Dans des Modèles de rats Comme la patte oedème induit par la carraghénine PEUVENT Soutenir le fils de l’utilisation de Et Les Résultats Dans la médecine traditionnelle de l’Equateur (De las Heras et al., 1998). Recemment, this plante was Montré for the protection contre les ulcères gastriques induits par des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez le rat (Trabadela et al., 2009).

De Nombreux remèdes de plantes have Montré actif contre l’infection à Helicobacter pylori, tells Que l’extrait d’huile de Chamomilla recutita (Shikov et al., 2008), l’extrait éthanolique de Cuminum cyminum L. Propolis (Nostro et al ., 2005) AINSI that the méthanolique extrait de Alchornea triplinervia (Spreng.) Mull. Arg. Qui présentait anti-sécrétoire, anti-Helicobacter pylori et les Effets gastroprotection (Lima et al., 2008).

d’action de several were PROPOSE AFIN d’illustrer les Effets anti-inflammatoires. Ceci peut etre Explique pair d’Autres PROPRIETES Telles Que l’activité anti-oxydante, l’inhibition de eicosanoides des enzymes génératrices or in Tant que modulator des molécules pro-inflammatoires. Des études Récentes have also Montré Que CERTAINS flavonoïdes des modulateurs are de l’expression des gènes pro-inflammatoires (Garcia-Lafuente et al., 2009). Une activité protectrice gastro- de flavonoïdes peut etre, en réduisant la sécrétion d’acide gastrique, des ulcères gastriques et l’inhibition de H +, K + ATPase. Un exemple is Baccharis illinita D.C. Qui is also used in the médecine populaire, et Dont l’activité anti-sécrétoire is attribuable à la lutéoline flavonoïde (Freitas et al., 2008).

En outré, certains des flavonoïdes have also des Effets Inhibiteurs démontré sur la growth de Helicobacter pylori et vacuolisation. Helicobacter pylori induit gastrique des cellules epitheliales apoptose par l’intermédiaire de Médiateurs sécrète tells Que la cytotoxine VacA et lipopolysacccharides les cellules pariétales Lequel de l’acide sécrétant epitheliales Dégâts (Neu et al., 2002). Ont juin l’influence inhibitrice sur la several de signalisation apoptotique induite par la toxine Helicobacter pylori VacA (Xiao et al., 2007). compounds antimicrobiens à partir de plantes PEUVENT inhiber la Croissance bactérienne par des Mécanismes et pourraient Différents Fait Être Utiles En Cas d’état de résistance aux Antibiotiques. De this Façon, Castillo-Juarez et al. (2007) Ontario CONSTATE Que la fraction d’éther de pétrole à partir de Amphipterygium adstringens (Schltdl.) Standl. have juin activité antimicrobienne significative contre Helicobacter pylori. Une fraction partir of this, les auteurs have Isole non chiné d’Acides anacardiques et trois triterpènes connus: acide masticadienonic, l’acide 3-alpha-hydroxymasticadienonic, 3-épi-oléanolique AINSI Que le stérol ß-sitostérol.

study anterieure a suggested Que les flavonoïdes (vitexine, isovitexine, et rhamnopyranosylvitexin isoembigenin), l’acide nervogenic et geranylbenzoate Isolés de l’extrait éthanolique de Piper carpunya à l’PEUVENT contribuer activité anti-myéloperoxydase, AINSI Que de their effet anti-Helicobacter pylori. CÉS flavonoïdes PEUVENT also Être aux responsables de l’inhibition de H + Importante, K + ATPase voie, en outré, les phytostérols obtenus ET phytol pourraient être Les bureaux impliqués Activités de la DANS gastroprotection (Quilez et al., 2010).

2.8. Quassia amara

Quassia is a plante Qui pousse généralement les régions tropicales Dans d’Amérique (du Mexique à l’Amazona brésilien) en dessous de 500 m d’altitude, en Particulier Dans la côte caraïbe de l’Amérique centrale et de la côte Pacifique du Costa Rica et le Panama. La plante Préfère les Environnements très humides, Mais Elle can be trouvée dans la forêt sèche à côté d’Une rivière (López et Pérez, 2008).

Quassia amara L. is l’juin des plantes les plus de mentionnés Dans ethnomédecine for the treatment du paludisme, au Surinam Principalement, en Guyane et en français Guyana, where des tasses de thé are sculptés Dans le bois et l’ajout de formes d ‘ eau chaude d’une perfusion en juin Eux (Odonnea et al., 2007). Il exists only Quelques études sur l’activité gastro-intestinale, DIGESTIF ET Secretagogue de Quassia amara L. extraits. Les resultats indiquent Une augmentation de la sécrétion de la bile with un extrait standardisé, l’inhibition de l’ulcère induction with des extraits bruts, d’Accompagnée juin légère diminution du pH et l’activité peptique de Suc gastrique en juin improvement Outre des factors cytoprotecteurs Comme le mucus gastrique (Toma et al., 2002).

L’activité biologique de Quassia amara L. was attribuée à sa teneur Principalement Elevée en quassinoïdes. CÉS triterpènes oxygénés métabolites are derivatives de euphol et à la Exclusifs are famille Simaroubaceae. Les quassinoïdes ainsi Importantes Quassia amara L. quassine et neoquassin are. Quassine is l’juin des substances les plus de Ameres connues, il Représente 0,1% du Poids sec de bois et d’écorce, et il is présent en plus de grande quantity when la plante cultivée is à l’ombre (Guo et al. , 2005).

Quassia amara L. extraits d’écorce Normalise, Lipro® et Ligas®, Qui were Normalise à contents quassinoïde, have Montré non potential importante anti-ulcérogène et gastroprotective Dans les Modèles ulcere à induction aiguë. Leur effet Était mentez juin augmentation de mucus de barrière gastrique et des Groupes non Protéines sulfhydriles (Garcia-Barrantes & Badilla, 2011). Gastrique mucus barrière is a facteur important de Dans gastroprotection (Kaunitz, 1999). Les animaux Series with Ligas® have Montré juin Importante production de mucus. Prostaglandines I2, E2 et F2 are Quelques uns des stimulants principaux Pour la production du mucus gastrique et duodénal (Dharmani et al., 2005). L’augmentation du mucus can be signaux non DU ROLE des prostaglandines groupe dans les proprietes anti-ulcérogènes des extraits.

2.9. Gardenia jasminoides Ellis extrait d’éthanol

Gardenia jasminoides Ellis (GJE), was used in the médecine orientale traditionnelle versez le Traitement de la jaunisse, la fièvre, l’hypertension et les ulcères de la peau (Tseng et al., 1995). De Il a eté Rapporté Que l’extrait brut de fruits GJE Possède des activities biologiques. ET pharmacologiques Dans les études phytochimiques de GJE, genipin, chlorogénique acide, rutine, et l’acide ursolique were détectés Dans des extraits GJE (He et al., 2006). Genipin is a aglycone Dérivé d’ONU glycoside iridoïde Appelé géniposide présent Dans les fruits de GJE, et is a excellent agent de réticulation naturel versez Les Protéines, le collagène, la gélatine et de chitosane réticulation. Il was also used à des nageoires pharmaceutical, Telles Que l’ ‘action cholérétique verser le Contrôle des Maladies du foie, et le Soulagement des Symptômes du diabète de Type 2. l’acide ursolique is a triterpène pentacyclique acide, used in the domaine cosmétique (Shishodia et al., 2003), et Comme inhibiteur de types de cellules Différents cancéreuses inhibition par de la voie d’activation de STAT3 (Pathak et al., 2007) et des cellules de fibrosarcome humaines en réduisant l’expression de métalloprotéinase matricielle -9 par le récepteur de glucocorticoïde.

Le cancer gastrique is la Deuxième cause de de Décès par maladie maligne in the world entier (Neugut et al., 1996). Compose antioxydants, la vitamine C Comme et E, have non rôle Clé pour la prévention et la fin du Développement du cancer gastrique (Block, 1991). Il was recognized Que les infections chroniques de la muqueuse gastrique par Helicobacter pylori (H. pylori) joue rôle central des Nations Unies Dans la carcinogenèse gastrique. Une infection de non Telle généralement infiltrat compositions provoquent cellulaire inflammatoire aiguë et chronique, conduisant à une augmentation des Espèces juin Réactifs de l’oxygène (ROS), Qui sont des compounds FORTEMENT Réactifs. Celui-ci se may combinateur with the ADN Dans un certain Nombre de Façons potentiellement génotoxiques, salle à gastrite accumulées Dans H. pylori. Par Conséquent, il can be possible de la carcinogenèse Prévenir par la réduction des DOMMAGES ROS aux constituants Cellulaires, en Particulier l’ADN, en Outre l’éradication de H. pylori may conduire à juin réduction de l’activité ROS Dans la muqueuse gastrique (Drake et al., 1998).

Lee et al. (2009b) en confirmation INDIQUE Que les extraits éthanoliques de GJE exercent des activities de protection contre les maladies gastritique Potentiels est comme la gastrite et le cancer gastrique. This actions can be due to a activité antioxydante, anti-H. pylori activité de l’acide ursolique et génipine Qui neutralisent les Radicaux libres Qui exercent juin activité anti-ulcère.

2.10. curcumine

Curcumine, le pigment jaune polyphénolique du rhizome de Curcuma longa Linn, is Connu verser des Posséder proprietes anti-inflammatoires, anti-oxydante, la cicatrisation des Blessures et des activités antiallergiques (Das& Das, 2002). Several also Chercheurs Ont Rapporté l’activité antiulcérogène de l’extrait éthanolique du rhizome de C. longa, Dans la lésion de la muqueuse gastrique aiguë (Rafatullah et al., 1990), Mais pas DANS LES MODELES d’ulcère chronique. De plus recemment, il was Considéré Que la curcumine Exerce Diverses actions pharmacologiques Par l’inhibition de la synthase inductible de l’oxyde nitrique inductible (iNOS), AINSI Que Son potentiel en Tant que piegeur de Radicaux (Elseweidy et al., 2008) par Conséquent, les Mécanismes propose précédemment verser l’effet antiulcérogène de curcumine (Yano et al., 2000) anti-oxydante et l’inhibition de la dégranulation, tells Que l’effet inhibiteur sur la sécrétion gastrique, la cytoprotection, l’activite des mastocytes, Ont Besoin d’être évalués à nouveau.

Curcumine, Exerce fils effet préventif sur la formation des lésions gastriques, bien Qu’il Possède juin activité anti-inflammatoire résultant d’non blocage de toutes ses branches les de la voie de l’acide arachidonique (Amon et al., 1993). This is effet cohérent with several par auteurs Que l’inhibition de l’les Résultats de la synthèse des prostaglandines is peu probable that the mechanism responsable de la formation de l’ulcération inflammatoire. La curcumine may Fait Exercer CE grace à son fils activité antioxydante et l’inhibition de fils de l’activation du facteur nucléaire kappa B Qui régule à la Hausse de gènes impliqués Nombreux Dans l’inflammation et de l’immunité, y compris le fils effet inhibiteur puissant sur la dégranulation des mastocytes (Jobin et al., 1999). Bien Qu’il y ait juin augmentation potentielle de la sécrétion d’acide gastrique Avec Une forte dose de curcumine, la sécrétion d’acide gastrique was found à jouer Un petit rôle in the pathogenèse of this modèle (Ohta et al., 1999 ).

guérison apparente – la promotion de l’effet de la curcumine a also was OBSERVEE in the modèle de l’ulcère gastrique, induite par l’acide acétique Avec Une improvement de la couche de la régénération des muqueuses. This effet n’à pas d’Été OBSERVER juin Manière Liée à la dose, par des Probablement Mécanismes curatifs Différemment MODIFIE par curcumine de dosage. Par Conséquent, il is concevable Que l’effet de la curcumine se fait en partie au Moins Fils par inhibition du mechanism inflammatoire à médiation Par les cytokines, la suppression de l’activité iNOS et l’activité antioxydante Telle Que mentionnée ci-dessus. En outré, les Propriétés et l’ulcère curatif cicatrisation Pourrait résulter de l’élévation du facteur de Croissance épidermique et de growth transformant le facteur-bêta-1, Comme Le Montre L’ACCELERATION De La cicatrisation des Plaies cutanées Chez des rats, des et des cobayes souris (Sidhu et al., 1998).

Une Autre study a attribué les Effets préventifs et curatifs de la curcumine to a augmentation DANS LE MECANISME DE défense de la muqueuse grace à SES PROPRIETES antioxydantes, l’augmentation de la sécrétion de mucine et l’inhibition de NO à l’inflammation ous d’l’UNE Médiation nominale des cytokines (Mahattanadul et al., 2006).

2.11. extrait de feuilles d’artichaut

Artichaut (Cynara Scolymus L.) is a plante Qui est élargisse- cultivé Dans les paie Méditerranéens, y compris le sud de la France et la Californie aux États-Unis. En général, l’extrait sec de feuilles et Constitué de ne pas fleurir têtes d’artichaut was élue with de l’eau Dans les paie européens et les principaux Composants des derivatives are cafféoylquiniques Acides (cynarin et de l’acide chlorogénique), les flavonoïdes (lutéoline et l’apigénine) de eT de bitters (de cynaropicrin) (Joie & Haber, 2007). extrait de feuilles d’artichaut was used verser hepatoprotective et de réduction du cholestérol (Aktay et al., 2000) ailettes. Sur la base de in vitro (Perez-Garcia et al., 2000) et in vivo (Speroni et al., 2003) études, sur l’Pense Que extrait de feuilles d’artichaut est tres Efficace Comme anti-oxydante et son extrait de feuille contains cynaropicrin et de l’acide chlorogénique Comme principale Composants. Il is ACTUELLEMENT used en Allemagne et en Suisse remède non Comme versez l’indigestion. ET SES MEILLEURS compounds tells Que cynariopicrin Comme agents inflammatoires en raison de fils influence inhibitrice sur les Médiateurs inflammatoires (Holtmann et al., 2003).

Résultats des précédents indiquent Que l’extrait de feuille d’artichaut is Efficace contre juin gastrite hémorragique aiguë et son effet Bénéfique is due à Celle de cynaropicrin. L’Action de mucus gastrique augmentant d’artichaut extrait de feuille peut etre, at least en partie, Liée à l’action anti-gastritique de l’extrait (Ishida et al., 2010).

2.12. Poire (Pyrus communis L.) procyanidines

Quelques poire européenne (Pyrus communis L.) cultivars were signalés à contain des Quantités de polyphénols IMPORTANTES, tells Que l’acide chlorogénique, flavan-3-ols et arbutine. procyanidines are signalés à Avoir de Nombreuses PROPRIETES bénéfiques, tells Que l’activité antioxydante (Zhu et al., 2002), l’activité de piégeage des Radicaux libres (Arteel & Sies, 1999), l’activité anti-inflammatoire et anti-grippe activité virale (Hamauzu et al., 2005).

Il was Montré Que les procyanidines extraites de poire (Winter Nelis) fruits avaient non degré Moyen très Élève de polymérisation (MDP), Ce Qui bureaux Indique de Qué compounds PEUVENT Interagir Avec des Protéines de la muqueuse. En conséquence, les le mechanism de protection de la muqueuse par procyanidines de poire can be à la foie physique et chimique. En se liant FORTEMENT à la muqueuse, les procyanidines Construire une couche de protection contre les Blessures, Ce Qui Réduit la migration des leucocytes, Puis Exercer la protection de sa antioxydante locale contre les Radicaux libres (Hamauzu et al., 2007).

2,13. lignanes de sésame Sesamöl

Sésamol (3,4-méthylènedioxyphénol), le lignane de l’huile de sésame, is a puissant antioxydant et agent anti-inflammatoire Dans les Différents Systèmes d’oxydation, y compris l’endotoxine et l’intoxication de fer (Hsu et al ., 2007). Une study récente a confirmé son fils effet in the modèle d’hémorragie gastrique et ulcère de la muqueuse induite chez le rat par l’aspirine. Sesamöl Ellé Réduit de Façon significative la muqueuse gastrique peroxydation lipidique, la production d’oxyde nitrique, pro-inflammatoires de la muqueuse gastrique (niveaux 1 ß-facteur de nécrose tumorale a et interleukines), et l’activité de myéloperoxydase muqueuse gastrique de cytokines . Cela was attribué à juin inhibition de l’infiltration des neutrophiles, à la suite de l’estomac inflammation des muqueuses et le le stress oxydatif Chez les rats (Hsu et al., 2009a). Il Semble Que probable Sesamöl influence protectrice sur les lésions de la muqueuse gastrique can be at least en partie par inhibition juin de la muqueuse de l’Espèces Réactifs et la peroxydation azote lipidique subséquente.

L’inhibition de l’activation des neutrophiles et their infiltration Dans la muqueuse gastrique can be mechanism anti-inflammatoire et antioxydante de sésamol. l’activation des neutrophiles et à l’infiltration are cruciaux in the pathogenèse de l’inflammation gastrique et le le stress oxydatif induit les AINS Par (Souza et al., 2008). L’activation des neutrophiles se Traduit par l’expression de gènes pro-inflammatoires et la surproduction de Médiateurs pro-inflammatoires, comprising le TNF-α et l’IL-1ß, Ce Qui déclenche juin response inflammatoire (Jaeschke & Hasegawa, 2006). La surproduction de Médiateurs pro-inflammatoires may reguler à la production d’Hausse la oxide nitrique, à l’augmentation des conduisant juin Espèces Réactifs de l’azote, la peroxydation des lipides et des lésions des cellules (Hayes et McLellan, 1999). Similaire effet verser une Sesamöl also was OBSERVEE in the muqueuse gastrique des rats d’aspirine Series empêchant lésions gastriques inturn. Cela can be attribué à Certaine combinaison Entre sésamol et de l’aspirine, l’inhibition de l’infiltration inturn de neutrophiles, inflammation des muqueuses et le le stress oxydatif (Hsu et al., 2009a).

La consommation quotidienne de sésame ous l’huile de sésame can be Bénéfique in the protection contre les lésions de la muqueuse gastrique provoquée par l’utilisation à longue terme d’AINS. Lignane de Sésame Sesamöl Est L’ONU des Composants antioxydants Important Dans le sésame en plus de un anti-CERTAINS Autres oxydants tells Que la sésamine, la sésamoline, et la gamma-Tocopheral (Tokusoglu et al., 2003). Tous Ont pu atténuer le stress le AINS initié oxydatif de la muqueuse gastrique. Par Conséquent, Nous Avons suggested that the consommation quotidienne de sésame ous l’huile de sésame could be protect contre les lésions de la muqueuse gastrique induite par les AINS. Cependant, plus d’enquêtes will be nécéssaires verser confirmateur this hypothèse.

En outré, le prétraitement de l’huile de sésame, juin diminution significative acidifié la formation d’ulcères de la muqueuse induite par l’éthanol et l’hémorragie Luminale. L’huile de sésame ELLE RÉDUIT La peroxydation lipidique des muqueuses, AINSI Que Le glutathion et La Production de l’Oxyde nitrique DANS LE MODELE Experimental de rats en atténuant le le stress oxydatif tournée et lésions de la muqueuse gastrique (Hsu et al., 2009b ).

3. Conclusion

Gastrite Représente juin inflammation de la muqueuse de l’estomac en response à injury.It is aiguë ous chronique et un de cause sous-Nombreuses jacentes, Mais Le plus d’Entre Eux are Helicobacter pylori (HP) infection importante, Autoimmunité absorption en outré de prolongée CERTAINS médicaments, l’aspirine et spécifiquement Médicaments antiinfilammatory non stéroïdiens (AINS) .Le mechanism commun d’Une blessure is a Déséquilibre Entre les factors et agressifs défensifs Qui préservent l’integrity de la muqueuse gastrique (muqueuse). Dans la ous suite d’Adhérer à tel motif d’inflammation Une augmentation des DOMMAGES oxydatifs en raison du niveau d’Élevé Espèces Réactifs de l’oxygène (ROS), gastrine supérieur, pepsinogène, expression de la synthase inductible de l’oxyde nitrique (iNOS) conduisant à corpus atrophique et G les cellules endommagent. L’interaction Du NO et may anciens Le peroxynitrite, Menant FINALEMENT A L’Apoptose Dans Une Variété de types De cellules.

Tanins ET (flavonoïdes) compounds phénoliques Sont généralement trouvés la DANS PLUSIEURS plantes médicinales. CERTAINES PROPRIETES Thérapeutiques anti-inflammatoires, Principalement La cicatrisation des Plaies, non antioxydante ET ulcérogène Sont attribuées anti Principalement à bureaux Constituants de la plante.

Tanins are des charognards puissants de par les Radicaux oxy et PEUVENT Interagir Avec des Protéines de mucus, l’improvement de their effet cytoprotecteur en formants non revêtement de Protéines au cours de la muqueuse gastro-intestinale, en outré impliqué in the treatment des Plaies. fruits et légumes frais were rapportés verser Exercer des Effets BIOlogiques multiples sur la muqueuse du tractus gastro-intestinal en raison de their teneur en antioxydants. CERTAINS flavonoides ous des compounds Ayant des proprietes analogues à flavonoïde have juin activité anti-ulcéreuse, les lésions Prévenir de la muqueuse gastrique induites by a certains Nb de ulcerogens. Cela was illustré avant le polyphénol de raisin de pépins, extrait de fruits aqueous citrifolia de Morinda, Quarcetin, extrait de pomme, la curcumine, l’huile de graine noire, quassine, artichaut et Autres. Il is concevable Que de bureaux CERTAINS constituants de la Plante exerçaient their Effets Par l’inhibition du mécanisme à médiation par des cytokines inflammatoires, la suppression de la iNOS, les activities et la guérison antioxydantes de l’ulcère produit.

4. Remerciements

Nous reconnaissons le travail du Dr Hebatallah H. Atteia, et le Dr Mona M. Taha verser technique d’aide their et d’assistance.

Les références

1 – M. F. Agra, K. N. Silva, I. J. L. D. Basilio, P. F. Freitas, J. M. Barbosa-Filho, 2008Survey des plantes médicinales utilisées Dans la région nord-est du Brésil. Journal de pharmacognosie brésilien, 1834725080010-2695X.

2 – Lastra. C. Alarcon la, M. D. Barranco, M. J. Martin, J. Herrerías, V. Motilva, huile d’olive vierge 2002Extra les régimes enrichis réduisent DOMMAGES oxydatifs gastrique induite indométacine chez le rat. Dig Dis Sci, 4712278327901573-2568

3 – M. Albert-Puleo, 1980Fennel ET D’anisées COMME agents oestrogéniques. J. Ethnopharmacol. 243373440378-8741

4 – M. Alem, N. Alem, H. Cohen, T. Angleterre, N. Hamedi, M. Moussazadeh, J. A. Roth, G. Q. Shen, la Valeur 2002Diagnostic de détection des anticorps IgM à Helicobacter pylori. Exp Mol Pathol. 72177830531-5522

5 – C. F. C. B. R. Almeida, e. Lima, T. C. Silva, E. L. C. Amorim, M. B. S. Maia, U. P. Albuquerque, stratégie 2005Life et composition chimique Comme prédicteurs de la sélection des plantes médicinales de la Caatinga (nord-est du Brésil). Journal of Arid Environments, 6211271420109-5922X.

6 – H. P. T. Ammon, H. Safayhi, T. Mack, J. Sabieraj, 1993Mechanism des actions anti-inflammatoires de la curcumine et les Acides boswellique. J. Ethnopharmacol. 382-31131190378-8741

7 – L. P. Andersen, 2007Colonization et de l’infection par Helicobacter pylori chez les Humains. Helicobacter, 121212151523-5378

8 – T. A. S. Araujo, N. L. Alencar, E. L. C. Amorim, U. P. Albuquerque, 2008A nouvelle approche versez les plantes médicinales Étudier Avec des tanins et flavonoïdes Contenus de la Connaissance locale. Journal of ethnopharmacologie, 120172800378-8741

9 – G. E. Arteel, H. Sies, 1999Protection Contre peroxynitrite nominale des oligomères de polyphénoliques de cacao. FEBS Letters, 4621-21671700014-5793

10 – K. F. Binmoeller, K. G. Benner, 1992Emphysematous gastrite secondaire à non infarctus gastrique. Un m. J. Gastroenterol. 8745265290002-9270

12 – G. Block, 1991Vitamin C et la prévention du cancer: les Données épidémiologiques. Un m. J. Clin. Nutr. 531270S282S1938-3207

13 – F. Bonnet, D. Neau, J. F. Viallard, P. Morlat, J. M. Ragnaud, M. Dupon, et al.2001Clinical et de laboratoire conclusions de l’infection à cytomégalovirus Dans 115 Adultes de non immunodéprimés. Ann. Med. Interne. 15242272350000-3410X.

14 – R. Boulton, H. Hodgson, S. Gupta, 2011Chronic gastrite, Manson, route 978-1-48067-068-2Corringham, Londres.

15 – I. Castillo-Juarez, F. Rivero-Cruz, H. Celis, I. Romero, 2007Anti-Helicobacter pylori activité des Acides anacardiques de adstringens Amphipterygium. Journal of ethnopharmacologie, 114172770378-8741

16 – C. E. Chamberlain, 1993Acute gastrite hémorragique. Gastroenterol. Clin. Nord. Un m. 2248438730889-8553

17 – C. Y. Chen, K. H. Chi, R. W. George, D. L. Cox, A. Srivastava, Silva. M. Rui, et al.2006Diagnosis de la syphilis gastrique par coloration par immunofluorescence directe et les tests de PCR en temps réel. J. Clin. Microbiol. 449345234560109-8660X.

18 – A. Chuthaputti, P. N. Pattaloong, U. Permpipat, Y. Techadamrongsin, 1996Study Sur L’activité antiémétique de Morinda citrifolia Fruits. Thai Journal of Pharmaceutical Sciences, 2031952021948-2124

19 – T. L. Couverture, U. S. Krishna, D. A. Israël, R. M. Peek, Jr. 2003Induction de l’estomac épithéliale l’apoptose des cellules par Helicobacter pylori vacuolante cytotoxine. Cancer Res. 6359519571538-7445

20 – I. Dadalioglu, GA Evrendilek, compositions 2004Chemical et des Effets antibactériens des huiles essentielles d’origan turque (Origanum minutiflorum), laurier (Laurus nobilis), lavande espagnole (Lavandula stoechas L.), et le fenouil (Foeniculum vulgare)-sur Origine alimentaire commune agents Pathogènes. J. Agric. Food Chem. 5226825582601520-5118

21 – P. Dharmani, P. K. Mishra, R. Maurya, V. S. Chauhan, G. Palit, 2005Allophylus dentelé: Une plante Avec Une activité anti-ulcérogène potentiel. journal Ethnopharmacol, 9933613660378-8741

22 – G. D’Argenio, G. Mazzone, C. Tuccillo, I. Grandone, AG Gravina, G. Graziani, V. Fogliano, M. Romano, des extraits polyphénoliques 2008Apple les Prévenir par l’induits DOMMAGES aspirine à la muqueuse gastrique de rat. Br. J. Nutr. 1006122812361475-2662

23 – K. C. Das, C. K. Das, 2002Curcumin (diferuloylmethane), non oxygène singulet (1O2) désaltérante. Biochem. Biophys. Res. Commun. 295162660000-6291X.

24 – J. C. Das, N. Paul, 2007Epidemiology et physiopathologie de l’infection à Helicobacter pylori chez les enfants. Indian Journal of Pediatrics, 47072872900973-7693

25 – Heras. B. De las, K. Ralentir, J. Benedi, E. Carretero, T. Ortega, C. Toledo, P. Bermejo, SI Iglesia, MJ Abad, P. Gomez-Serranillos, PA Liso, A. Villar, X. Chiriboga, l’activité 1998Anti-inflammatoire et antioxydante des plantes utilisées en médecine traditionnelle en Equateur. Journal of ethnopharmacologie, 6121611660378-8741

26 – S. Deng, A. K. Palu, B. J. West, C. X. Su, B. N. Zhou, J. C. Jensen, 2007Lipoxygenase constituents Inhibiteurs des fruits de Noni (Morinda citrifolia) Collectes à Tahiti. Journal of Natural Products, 7058598621520-6025

27 – R. Dohil, E. Hassall, 2011Gastritis, gastropathie et ulcéreuse maladie. Dans: gastro-intestinales pédiatriques et les maladies du foie, Kindle, 2772920-72163-924-0

28 – IM Drake, NP Mapstone, CJ Schorah, KL blanc, DM Chalmers, MF Dixon, AT Axon, 1998Reactive activité Espèces d’Oxygène et La peroxydation lipidique Chez Helicobacter pylori Associés gastrite: relation Avec Les concentrations Et Les Effets de l’éradication de H . pylori acide ascorbique muqueuse gastrique. Gut, 4267687711468-3288

29 – M. M. Elseweidy, N. N. Younis, R. S. Amin, F. R. Abdallah, A. M. Fathy, Z. A. Yousif, 2008Effect de CERTAINS produits naturels, en OÜ Soit Seuls combinaison sur la gastrite induite chez des rats expérimentaux. Creusez Dis Sci. 537177417841573-2568

30 – M. M. Elseweidy, M. M. Taha, N. N. Younis, K. S. Ibrahim, H. A. Hamouda, M. A. Eldosouky, H. Soliman, S. Ghate, 2010aPattern de la gastrite par l’Comme manipulé état actuel de l’infection à Helicobacter pylori. Revue internationale de la biologie et de l’ingénierie biomédicale, 41191998-4510

31 – M. M. Elseweidy, M. M. Taha, N. N. Younis, K. S. Ibrahim, H. A. Hamouda, M. A. Eldosouky, H. Soliman, 2010bGastritis induite par l’infection à Helicobacter pylori chez les rats expérimentaux. Creusez Dis Sci. 5510277027771573-2568

32 – H. M. T. El -Zimaity, 2007Recent avance Dans l’Histopathologie de la gastrite. Courant Diagnostic Pathology, 1343403480968-6053

33 – A. Ferro-Luzzi, A. Ghiselli, aspects 1993Protective Du régime méditerranéen. Adv. Exp. Med. Biol. 3481371440065-2598

34 – A. C. Ford, A. Marwaha, A. Lim, P. Moayyedi, 2010CALENDRIER is the Prévalence des resultats endoscopiques cliniquement significatifs chez des Sujets Souffrant de dyspepsie? Revue systématique et méta-analyse. Clin. Gastroenterol. Hepatol. 8108308371542-3565

35 – R. S. Freire, S. M. Morais, F. E. Catunda-Junior, D. C. Pinheiro, 2005Synthesis et antioxydante, anti-inflammatoires et gastroprotector activities de l’anéthol et des compounds apparentés. Bioorg. Med. Chem. 1313435343580968-0896

36 – C. S. Freitas, C. H. Baggio, J. Finau, M. Anginoni, M. G. Pizzolatti, A. R. Santos, M. C. Marques, 2008Inhibition de H + / K + ATPase Dans l’effet gastroprotective de Baccharis illinita DC. Journal of Pharmacy and Pharmacology, 608110511102042-7158

37 – E. M. Galati, M. R. Mondello, D. Giuffrida, G. Dugo, N. Miceli, S. Pergolizzi, M. F. Taviano, 2003Chemical et caractérisation Effets biologiques Sicile Opuntia ficus indica (L.) Mill de. jus de fruits: activité antioxydante et antiulcérogène. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 5117490349081520-5118

38 – P. M. Garcia-Barrantes, B. Badilla, PROPRIETES 2011Anti-ulcérogènes de Quassia amara L. (Simaroubaceae) EXTRAITS Normalise Dans des modeles de rongeurs. J Ethnopharmacol, (Epub ahead of print), (11), 0378-8741

39 – A. Garcia-Lafuente, E. Guillamon, A. Villares, M. A. Rostagno, J. A. Martinez, 2009Flavonoids agents anti-inflammatoires COMME: implications Dans le cancer et les maladies Cardiovasculaires. Inflammation Research, 5835375520142-0908X.

40 – T. Geetha, V. Malhotra, K. Chopra, I. P. Kaur, 2005Antimutagenic et l’activité antioxydante / prooxidant de la quercétine. Indian J Exp Biol, 431610019-5189

41 – M.E. Gerritsen, W.W. Carley, G. E. Plages, C. P. Shen, S.A. Phan, G.F. Ligon, C. R. Perry, 1995Flavonoids inhibent l’adhérence cellulaire endothéliale l’expression DU GENE de La protéine induite les cytokines nominale. Am J Pathol, 14722780887-8005

42 – G. Graziani, G. D’Argenio, C. Tuccillo, C. Loguercio, A. Ritieni, F. Morisco, Blanco. C. Del Vecchio, V. Fogliano, M. Romano, 2005Apple EXTRAITS polyphénoliques Prévenir les DOMMAGES aux cellules epitheliales gastriques humaines in vitro et muqueuse gastrique du rat in vivo. Gut 5421932001468-3288

43 – Z. Guo, S. Vangapandu, R. W. Sindelar, L. A. Walker, R. D. Sindelar, 2005Biologically quassinoïdes Actifs et their chemistry: Garçons Potentiels Pour la conception de médicaments. Medicinal Chemistry Current, 1221731900929-8673

44 – Y. Hamauzu, F. Forest, K. Hiramatsu, M. Sugimoto, 2007Effect du poirier (Pyrus communis L.) procyanidines-sur les lésions gastriques induites nominale HCl / Éthanol Chez les rats. Food Chemistry, 10012552630308-8146

45 – (. Pseudocydonia sinensis Schneid) Y. Hamauzu, H. Yasui, T. Inno, C. Kume, M. Omanyuda, profil 2005Phenolic, proprietes antioxydantes et anti-grippe activité virale du coing chinois, coing (. Cydonia Mill oblonga) , et la pomme (Malus domestica Mill.) fruits. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 5349289341520-5118

46 – K. Hariganesh, J. Prathiba, 2000Effect de diméthylglycine-sur les ulcères gastriques Chez les rats. Journal de pharmacie et pharmacologie, 5212151915222042-7158

47 – J. D. Hayes, L. I. Mc Lellan, 1999Glutathione ET enzymes de glutathion-dépendante representent non means of regulated défense co-ordinately contre le le stress oxydatif. Free Radical Research, 3142733001029-2470

48 – M. L. Il, X. W. Cheng, J. K. Chen, T. S. Zhou, la détermination 2006Simultaneous des Cinq ingrédients principaux Actifs biologiques Dans les various partis de Gardenia jasminoides fruits pair HPLC AVEC Détection A barettes de diodes. Chromatographia, 6411-127137171612-1112

49 – G. Holtmann, B. Adam, S. Haag, W. Collet, E. Grunewald, T. Windeck, 2003Efficacy d’artichaut Extrait de feuille DANS LE TRAITEMENT DES patients atteints de dyspepsie fonctionnelle: six semaines Contrôlée par placebo, en à double aveugle, essai multicentrique. Aliment. Pharmacol. Ther. 1811-12109911051365-2036

50 – D. Z. Hsu, S. P. Chien, K. T. Chen, M. Y. Liu, effet 2007Le Sesamöl sur le le stress oxydatif systémique et non dysfonctionnement hépatique aiguë chez la souris en fer en état d’ébriété. Choc, 2855966011540-0514

51 – D. Hsu, Z. P. Chu, Y. V. R. M. Chandrasekaran, M. Liu, Y. 2009aSesame lignanes Sesamöl Protège Contre INDUIT Par l’Aspirine-gastrique des lésions muqueuses Chez les rats. Journal des Aliments Fonctionnels, 143493551756-4646

52 – D. Z. Hsu, P. Y. Chu, M. Y. Liu, 2009bEffect d’huile de sésame sur la muqueuse gastrique acidifiée lésion induite par l’éthanol chez le rat. JPEN J. Parenter entérale Nutr. 3344234271941-2444

53 – R. Ikeda, M. Wada, T. Nishigaki, K. Nakashima, 2009Quantification des derivatives de la coumarine Dans Noni (Morinda citrifolia) et their contribution de Trempe sur les Espèces effet de l’oxygène Réactifs. Food Chemistry, 1134116911720308-8146

54 – K. Ishida, R. Kojima, M. Tsuboi, Y. Tsuda, M. Ito, 2010Effects de feuilles d’artichaut EXTRAIT Sur la muqueuse gastrique Aigue des Blessures Chez les rats. Biol. Pharm. Taureau. 3322232291347-5215

55 – IUCN2009IUCN Liste rouge des Espèces menacées. Version 2009.1

56 – H. Jaeschke, T. Hasegawa, 2006Role des neutrophiles Dans les lésions hépatiques inflammatoire aiguë. Foie international 2689129191478-3231

57 – C. Jobin, C.A. Bradham, p.f. Russo, B. Juma, A.S. Narula, D. A. Brenner, R. B. Sartor, blocs 1999Curcumin de cytokines médiée par le NF-kB activation et l’expression des gènes pro-inflammatoires en inhibant le facteur inhibiteur de la I-KB activité de la kinase. J. Immunol. 1636Sep 1999), 347434831550-6606

58 – J. F. Joy, S. L. Haber, 2007Clinical utiliser de l’extrait de feuille d’artichaut. Un m. J. Syst Santé. Pharm. 6418190619091079-2082

59 – D. L. Kasper, E. Braunwald, A. Fauci, et al.2006Disorders du Système gastro-intestinal. Dans: Principes de Harrison of Internal Medicine: Handbook Companion, McGraw-Hill, 18551872

60 – J. D. Kaunitz, fonction 1999Barrier de mucus gastrique. Keio Journal of Medicine, 48263681880-1293

62 – M. L. Khalil, l’activité 2006Biological de propolis Dans la santé et la maladie. Pac asiatique. J. Cancer Prev. 71January-06), 22311513-7368

63 – J. Kim, H. S. Joo, D. H. Kim, H. Lim, Y. H. Kang, M. S. Kim, cas 2003A de strongyloïdose gastrique chez des patients non coréen. Coréen. J. Parasitol. 41163670023-4001

64 – M. Kist, 1991Immunology de Helicobacter pylori dans: Bj marshall, HP ulcération peptique et la gastrite. Blackwell.Sci.Boston 1991921100-44453-181-5

65 – L. Laine, S. P. Curtis, B. Cryer, A. Kaur, C. P. Cannon, factors 2010Risk verser des Evenements Cliniques digestifs hauts associés aux AINS Dans Une study prospective à d’arthrite de de longue Terme de 34 701 patients. Aliment. Pharmacol. Ther. 3210124012481365-2036

66 – G. Y. Lauwers, H. Fujita, K. Nagata, M. Shimizu, 2010Pathology de non-gastrite à Helicobacter pylori: étendre les horizons histopathologiques. J. Gastroenterol. 4521311451435-5922

67 – C. La Vecchia, A. Tavani, 1998Fruit et légumes, et le cancer humain. EUR. J. Cancer Prev. 71381473-5709

68 – SE Lee, HS Jang, HJ Song, WK Hwang, UD Sohn, 2009aM1904 transduction Aval du Signal induit nominale interleukine-1 bêta-STIMULE ROS génération ET anti-oxydatives Effets de quercétine-3-O- [beta] -D Glucuronopyranoside (QGC) Dans les cellules epitheliales Feline oesophagien. Gastroenterology, 1365May), A4420016-5085

69 – J. Lee, H. D. Lee, U. C. Jeong, S. 2009bGardenia jasminoides Ellis Extrait d’ÉTHANOL ET de Ses constituents REDUIRE les Risques de gastrite ET Inverser les lésions gastriques Chez les rats. Food and Chemical Toxicology, 476112711310278-6915

70 – L. Le Marchand, S. P. Murphy, J. H. Hankin, L. R. Wilkens, L. N. Kolonel, 2000Intake de flavonoïdes et de cancer du poumon. J. Natl. Cancer Inst. 9221541600027-8874

71 – O. Levand, H. O. Larson, 1979Some Constituants chimiques de Morinda citrifolia. Planta Medica, 3621861870032-0943

72 – Médicaments Lewis D.A.1989Anti-inflammatoires d’origine végétale, de Sources de marines. Agents Actions, 27pp. Suppl 27: 3-373, 1989, 0065-4299

73 – Z. P. Lima, T. R. Calvo, E. F. Silva, C. H. Pellizzon, W. Vilegas, A. R. Brito, T. M. Bauab, C. A. Hiruma-Lima, plante médicinale 2008Brazilian Agit sur les levels de prostaglandine et Helicobacter pylori. Journal of Medicinal Food, 1147017081557-7600

74 – J. A. López, J. Pérez, 2008Etnofarmacología y actividad biológica de Quassia amara (Simaroubaceae): estado de la cuestión. Boletín Latinoamericano y del Caribe de Plantas Medicinales y Aromáticas, 72342460717-7917

75 – S. Mahattanadul, W. Reanmongkol, S. Yano, P. Panichayupakaranant, N. Phdoongsombut, K. Tungsinmunkong, 2006Preventive et les Effets curatifs de la curcumine sur le Développement des maladies inflammatoires gastriques Chez les rats. J. Nat. Med. 6031911971861-0293

76 – S. Mahattanadul, W. Ridtitid, S. Nima, N. Phdoongsombut, P. Ratanasuwon, S. Kasiwong, 2011Effects de Morinda citrifolia extrait de fruits Aqueux et fils scopoletin biomarqueur sur l’oesophagite par reflux et ulcère gastrique chez le rat . Journal of ethnopharmacologie, 13422432500378-8741

77 – B. J. Marshall, 1993Tuberculosis du tractus gastro-intestinal et du péritoine. Un m. J. Gastroenterol. 887July 1993), 9899990002-9270

78 – N. Mimica-Dukic, S. Kujundzic, M. Sokovic, M. Couladis, composition D’HUILE 2003Essential et activité antifongique de Foeniculum vulgare Mill Obtenu nominale various conditions de distillation. Phytother. Res. 1743683711099-1573

79 – Y. S. Min, S. E. Lee, S. T. Hong, H. S. Kim, B. Choi, C. S. S. Sim, W. W. Kyun, U. D. Sohn, 2009La Effet inhibiteur de quercétine-3-O-β-D-Glucuronopyranoside sur gastrite et Œsophagite chez le rat. Korean J Physiol Pharmacol. 1342953001226-4512

80 – F. C. Moleiro, M. A. Andreo, R. C. S. Santos, T. M. Moraes, C. M. Rodrigues, C. B. A. Carli, F. C. M. Lopes, C. H. Pellizzon, I. Z. Carlos, T. M. Bauabe, Vilegas. W. Wagner, C. A. Hiruma-Lima, 2009Mouriri elliptica: validation des gastroprotective, La Guérison Et Les Effets pylori-Helicobacter anti. Journal of ethnopharmacologie, 12333593680378-8741

81 – (Engl.) J. M. Monteiro, U. P. Albuquerque, E. M. F. L. Neto, E. L. Ara ujo, M. M. Albuquerque, E. L. C. Amorim, Effets 2006Les des in the Caatinga sur les levels de tanin Dans Myracrodruon urundeuva Fr. Saisonniers Changements Climatiques Tout. et Anadenanthera colubrina (Vell.) Brenan. Journal de pharmacognosie brésilien, 163383440010-2695X.

82 – PD Lune, BH Lee, HJ Jeong, HJ An, SJ Park, HR Kim, SG Ko, JY Um, SH Hong, HM Kim, 2007Use de scopoletin versez inhiber la production dØ cytokines inflammatoires par inhibition de la IkB / NF kB cascade de Signaux Dans la lignée mastocyte humaine HMC-1. European Journal of Pharmacology, 5552-32182250014-2999

83 – P. Muralidharan, J. Srikanth, l’activité 2009Antiulcer de Morinda citrifolia Linn extrait de fruit. Journal de la Recherche Scientifique, 123453522070-0245

84 – Y. Naito, T. Yoshikawa, K. Matsuyama, N. Yagi, M. Arai, Y. Nakamura, S. Nishimura, N. Yoshida, M. Kondo, 1995Effects d’oxygène piégeurs de Radicaux sur la qualité de la cicatrisation de l’ulcère gastrique chez le rat. Journal of Clinical Gastroenterology, 1S82S861539-2031

85 – B. Neu, P. Randlkofer, M. Neuhofer, P. Voland, A. Mayerhofer, M. Gerhard, W. Schepp, C. Prinz, 2002Helicobacter pylori induit l’apoptose des cellules pariétales gastriques de rat. American Journal of Physiology-gastro-intestinales et du foie Physiologie, 2832G309G3181522-1547

86 – A. Nostro, L. Cellini, S. Di Bartolomeo, E. Di Campli, R. Grande, M. A. Cannatelli, L. Marzio, V. Alonzo, effet 2005Antibacterial des extraits de plantes Contre Helicobacter pylori. Phytothérapie Research, 1931982021099-1573

87 – B. Obst, S. Wagner, K. F. Couture, W. Beil, 2000Helicobacter pylori des compositions provoquent de l’ADN DOMMAGES DANS LES epitheliales cellules gastriques. Carcinogenesis, 216Vol. 21, n ° 6, 111111151460-2180

88 – G. Odonnea, G. Bourdy, J. Beauchene, E. Houel, D. Stien, L. Chevolot, E. Deharo, 2007From Toniques-Ameres tasses à-tasses: Kwasi bita beker de la détermination du Suriname, Passes ET Présents d’artefact non ancien galénique. Journal of ethnopharmacologie, 11023183220378-8741

89 – Y. Ohta, T. Kobayashi, I. Ishiguro, 1999Role de la sérotonine endogène et de l’histamine Dans la pathogenèse des lésions de la muqueuse gastrique chez le sans rat Anesthésie with a seul treatment du composé 48/80, juin degranulator de mastocytes. Pharmacol. Res. 3942612671043-6618

90 – T. Okuda, 2005Systematics ET EFFETS Sur La Santé des tanins chimiquement distinctes Dans Les plantes médicinales. Phytochimie, 6617201220310031-9422

91 – N. Osakabe, C. Sanbongi, M. Yamagishi, T. Takizawa, T. Osawa, 1998Effects de substances polyphénoliques Provenant de Theobroma cacao sur la lésion de la muqueuse gastrique induite par l’éthanol. Bioscience, Biotechnology and Biochemistry, 628153515381347-6947

92 – D. A. Owen, 2003Gastritis et cardite. Mod. Pathol. 1643253410893-3952

93 – AK Pathak, M. Bhutani, AS Nair, KS Ahn, A. Chakraborty, H. Kadara, S. Guha, G. Sethi, BB Aggarwal, l’acide 2007Ursolic la inhibé voie d’activation de STAT3 conduisant à la suppression de la prolifération et de la chimiosensibilisation humaine multiple des cellules de myélome. Mol. Cancer Res. 599439551557-3125

94 – F. Perez-Garcia, T. Adzet, S. Canigueral, 2000Activity d’artichaut extrait de feuilles sur les Espèces Réactifs de l’oxygène Dans les leucocytes Humains. Free Radic. Res. 3356616651029-2470

95 – G. Pihan, C. Regillo, S. Szabo, 1987Free Radicaux et la peroxydation lipidique des Blessures de la muqueuse gastrique éthanol- ous induit par l’aspirine. Digestion Disease Science, 3212139514011573-2568

96 – H. F. Pu, W. J. Huang, W. M. Tseng, S. W. Wang, Y. W. Liu, M. L. Doong, P. S. Wang, 2004Effects de jus de Morinda citrifolia (Noni) Sur La Vidange gastrique Chez les rats mâles. Chinese Journal of Physiology, 4741691741469-7793

97 – A. Quilez, B. Berenguer, G. Gilardoni, C. Souccar, S. de Mendonça, LFS Oliveira, MJ Martin-Calero, G. Vidari, 2010Anti-sécrétoires, anti-inflammatoire et anti-Helicobacter pylori Activites de several fractions isolées de Piper carpunya Ruiz & Pav. Journal of ethnopharmacologie, 12835835890378-8741

98 – S. Rafatullah, Al. Tariq-Yahya, M. A. J. S. Mossa, A. M. Ageel, 1990Evaluation de curcuma (Curcuma longa) Pour l’activité anti-ulcéreuse gastrique et duodénale chez le rat. J. Ethnopharmacol. 29125340378-8741

99 – C. A. Rice-Evans, N. J. Miller, G. Paganga, relations d’activité 1996Structure-des flavonoïdes antioxydantes et des Acides phénoliques. Free Radic Biol Med, 2079330891-5849

100 – M. E. Rothenberg, les troubles gastro-intestinaux 2004Eosinophilic (EGID). J. Allergy Clin. Immunol. 113111280091-6749

101 – D. H. Roukos, E. Paraskevaidis, N. J. Agnantis, A. M. Kappas, 2003Fruits et légumes: -ils protégent contre le cancer gastrique? Gastroenterology, 1247200620070016-5085

102 – M. Rugge, R. M. Genta, 2005Staging et le classement de la gastrite chronique. Fredonner. Pathol., 3632282330046-8177

103 – M. Saito, H. Hosoyama, T. Ariga, S. Kataoka, N. Yamaji, l’activité 1998Antiulcer d’extrait et procyanidines de pépins de raisin. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 464146014641520-5118

104 – Salim A.S.1990Removing oxygène Radicaux libres derivatives STIMULE la cicatrisation induite par l’éthanol de gastrite érosive chez le rat. Digestion, 47124280012-2823

105 – V. Samoylenko, J. Zhao, D. C. Dunbar, I. A. Khan, J. W. Rushing, I. Muhammad, Constituants 2006Nouvelle de Noni (Morinda citrifolia) de jus de fruits. Journal of Agricultural and Food Chemistry, 5417639864021520-5118

106 – G. M. Sanchez, H. M. A. Rodriguez, A. Giuliani, Selles. A. J. Nunez, N. P. Rodriguez, Fernandez. O. S. Leon, L. Re, 2003Protective effet de Mangifera indica L. extrait (Vimang) sur la blessure à Associée hépatique ischémie reperfusion. Phytothérapie Research, 1731972011099-1573

107 – C. S. Santos, W. F. Costa, J. P. Ribeiro, D. O. Guimarães, P. H. Ferri, H. D. Ferreira, J. C. Seraphin, composition 2002Tannin des Espèces barbatimao. Fitoterapia, 7342922990036-7326X.

108 – K. Satoh, H. Osawa, M. Yoshizawa, H. Nakano, T. Hirasawa, K. Kihira, K. Sugano, 2008Assessment de atrophique gastrite Utilisation du Système OLGA. Helicobacter, 1332252291523-5378

109 – F. Savino, F. CRESI, E. Castagno, L. Silvestro, R. Oggero, 2005A essai randomisé contrôlé par placebo par en deux d’aveugle un extrait standardisé de matricariae recutita, Foeniculum vulgare et Melissa officinalis (ColiMil) DANS LE treatment des Nourrissons allaités coliques. Phytother. Res. 1943353401099-1573

110 – NAJ Selles, HTV Castro, J. Aguero-Aguero, J. Gonzalez, F. Nadeo, F. De Simone, L. Rastelli, 2002Isolation et analyse quantitative des antioxydants phénoliques, les Sucres libres, et les polyols de Mangue (Mangifera indica L.) écorce de la tige décoction aqueous Utilisée à Cuba Comme un supplément nutritionnel. Journal of Agriculture Food and Chemistry, 5047627661520-5118

111 – A. R. Sepulveda, M. Patil, approche 2008Practical au diagnostic pathologique de la gastrite. Cambre. Pathol. Laboratoire. Med. 13210158615930003-9985

112 – E. Shacter, S. A. Weitzman, l’inflammation 2002Chronic et le cancer. Oncologie (Williston Park), 162217226discussion 230-232, 0354 à 7310

113 – S. Shishodia, S. Majumdar, S. Banerjee, BB Aggarwal, l’acide 2003Ursolic inhibé l’activation nucléaire kappa B facteur induit par des agents cancérigènes Par la suppression de IkappaBalpha kinase et la phosphorylation de p65: Correlation with la régulation à la Baisse de la cyclooxygénase 2, la métalloprotéinase matricielle 9 et la cycline D1. Cancer Res. 6315437543831538-7445

114 – G. S. Sidhu, A. K. Singh, D. Thaloor, K. K. Banaudha, G. K. Patnaik, R. C. Srimal, R. K. Maheshwari, 1998Enhancement de la cicatrisation par la curcumine chez les animaux. Wound Repair Regen. 62March-98), 1671770152-4475X.

115 – M. S. Silva, A. R. Antoniolli, J. S. Batista, C. N. Mota, 2006Plantas medicinais usadas nos distu rbios do trato gastrintestinal pas Povoado Colônia Treze, Lagarto, SE, Brasil. Acta Botanica Brasilica, 208158290167-7941X.

116 – N. C. B. Silva, M. A. Esquibel, I. M. Alves, E. S. Velozo, M. Z. Almeida, J. E. S. Santos, F. Campos-Buzzi, A. V. Meira, V. Cechinel-Filho, 2009Antinociceptive Effets de cochliacarpos abarema (B.A. Gomes) Barneby & J. W. Grimes (Mimosaceae). Journal de pharmacognosie brésilien, 191A46500010-2695X.

117 – Silva. M. S. da, S. Sanchez-Fidalgo, Talero. E. Elena, A. Cardeno, Silva. M. A. da, W. Vilegas, Brito. A. R. M. Souza, C. A. de La Lastra, l’activité intestinale 2010aAnti-inflammatoire de cochliacarpos abarema (Gomes) Barneby & Grimes Dans TNBS colite modèle. Journal of ethnopharmacologie, 128184674750378-8741

118 – Silva. M. S. da, A. C. A. de Almeida, F. M. de Faria, A. Luiz Ferreira, Silva. M. A. da, W. Vilegas, C. H. Pellizzon, Brito. A. R. M. Souza, cochliacarpos 2010bAbarema: gastroprotectrice et les activities de l’ulcère de guérison. Journal of ethnopharmacologie, 13211341420378-8741

119 – A. N. Shikov, O. N. Pozharitskaya, V. G. Makarov, A. S. Kvetnaya, l’activité 2008Antibacterial de Chamomilla extrait d’huile de recutita contre Helicobacter pylori. Phytothérapie Research, 2222522531099-1573

120 – U. P. Singh, D. P. Singh, M. Singh, S. Maurya, J. S. Srivastava, R. B. Singh, S. P. Singh, 2004Characterization des compounds phénoliques Dans CERTAINS cultivars de manguier indiens. International Journal of Food Science and Nutrition, 5521631691465-3478

121 – A. Soltermann, S. Koetzer, F. Eigenmann, P. Komminoth, 2007Correlation de Helicobacter pylori virulence GÉNOTYPES vacA et cagA with des paramêtres histologiques de la gastrite et de l’âge du patient. Mod. Pathol. 2088788830893-3952

122 – M. H. Souza, J. M. Mota, R. B. Oliveira, F. Q. Cunha, 2008Gastric Dommages induite nominale des doses various De L’indométacine Chez les rats is variablement TOUCHES par l’inhibition de iNOS OÜ infiltration leucocytaire. Inflammation Research, 57128330142-0908X.

123 – E. Speroni, R. Cervellati, P. Govoni, S. Guizzardi, C. Renzulli, M. C. Guerra, 2003Efficacy de Cynara scolymus Différentes préparations sur les Plaintes du foie. J. Ethnopharmacol. 862-32032110378-8741

124 – A. Srivastava, G. Y. Lauwers, 2007Pathology de la gastrite non-infectieux. Histopathologie 50115291365-2559

125 – V. V. Staroverov, A. T. Kisel, U. A. Sumarokov, T. N. Kachanova, cas 2001A de la gastrite phlegmoneuse diagnostiquée par échographie. EUR. J. Ultrasound. 1331972000929-8266

126 – M. Takeeda, Y. hayahic, M. murkams, K. Takeuchi, 2004roles de prostaglandines endogènes, enzyme cyclooxygénase in the muqueuse de l’estomac de défense enflammée de rat. J. Physiologie et pharmacologie, 5511932050867-5910

127 – A. Tari, K. Kodama, Y. Kitadai, M. Ohta, K. Sumii, G. Kajiyama, 2003Is apoptose Dans la muqueuse antrale en corrélation Avec la concentration de nitrite sérique chez les patients japonais Helicobacter pylori infectés? J Gastroenterol Hepatol. 1854985041440-1746

128 – S. Thirumurthi, F. L. Lanza, 2010Gastritis, In: Secrets GI / foie Plus, Peter R. McNally, 6367Mosby Elsevier, 978-0-32306-397-5Philadelphia.

129 – O. Tokusoglu, Z. Yildirim, F. Yemis, PROPRIETES Fonctionnelles 2003Some Comme gélification, l’eau et l’absorption d’huile, la capacity d’émulsion, et le moussage de stabilité graines de sésame (Sesamum indicum L. ) se répand. Journal des grandes cultures turques, 815211303-6173

130 – W. Toma, J. Gracioso, F. D. Pezzuto, C. A. Hiruma-Lima, W. Vilegas, A. R. Monteiro, l’activité 2002Antiulcerogenic de Quatre extraits obtenus à partir de l’écorce de bois de Quassia amara L. (Simaroubaceae). biologique & Pharmaceutical Bulletin, 259115111551347-5215

131 – M. Tordera, M. L. Ferrandiz, M. J. Alcaraz, 1994Influence de flavonoïdes anti-inflammatoires sur la dégranulation et la libération de l’acide arachidonique Dans les neutrophiles de rat. Zeitschrift fur Naturforschung [C], 493-4March-94), 2352400932-0784

132 – C. Trabadela, S. Sanchez-Fidalgo, P. Mino, B. Berenguer, A. Quilez, R. de la Puerta, M. J. Martin, 2009Gastroprotective Effets de Piper carpunya Contre les lésions gastriques induites Par le diclofénac Chez les rats. Biologie pharmaceutique, 46128298371744-5116

133 – T. H. Tseng, C. Y. Chu, J. M. Huang, S. J. Shiow, C. J. Wang, 1995Crocetin protège contre les DOMMAGES DANS LES hépatocytes primaires de rat. cancer Lett. 97161670304-3835

135 – J. H. Walsh, J. I. Isenberg, J. Ansfield, V. Maxwell, 1976Clearance et de l’ ‘action de l’acide de stimulant de gastrines Grands et petits Humains chez des Sujets presentant non duodénal ulcère. J Clin Invest. 575112511310021-9738

136 – M. N. Weck, L. Gao, H. Brenner, 2009Helicobacter infection pylori et gastrite atrophique chroniques: associations according to gravité de la maladie. Epidémiologie, 2045695741531-5487

137 – R. J. Williams, J. P. Spencer, C. Rice-Evans, 2004aFlavonoids: des antioxydants OÜ molécules de signalisation? Free Radic Biol Med, 3678380891-5849

138 – R. J. Williams, J. P. E. Spencer, Catherine. Rice-Evans, avis 2004bSerial: flavonoïdes et isoflavones (phytoestrogènes): l’absorption, le métabolisme et la bioactivité. flavonoïdes: des anti-oxydants ous des molécules de signalisation? Free Radical Biology & Médecine, 36118388490891-5849

139 – Z. P. Xiao, D. H. Shi, H. Q. Li, L. N. Zhang, C. Xu, H. L. Zhu, 2007Polyphenols BASES sur les isoflavones Comme Inhibiteurs de Helicobacter pylori uréase. bioorganique & Medicinal Chemistry, 1511370337100968-0896

140 – W. Xin, J. K. Greenson, 2004Le signification clinique de la gastrite focalement Améliorée. Un m. J. Surg. Pathol. 2810134713511532-0979

141 – S. Yano, M. Terai, KL Shimizu, Y. Futagami, S. Horie, S. Tsuchiya, F. Ikegami, T. Sekine, K. Takamoto, K. Saito, K. Ueno, K. Watanabe, 2000Antiallergic activity de Curcuma longa (II) characteristics des actions inhibitrices sur la libération d’histamine par les mastocytes. Nat. Med. 5463253291861-0293

142 – G. Yue, PS Lai, K. Yin, FF Sun, RG Nagele, X. Liu, KK Linask, C. Wang, KT Lin, PY Wong, 2001Colon mort des cellules epitheliales in the 2,4,6-trinitrobenzène aux Acides la colite induite is Associée à juin augmentation inductible de l’oxyde nitrique synthase et l’expression de la production de peroxynitrite. J Pharmacol Exp Ther. 29739159251521-0103

RELATED POSTS

Laisser un commentaire